Égypte : danser contre la censure | ARTE Reportage

La danse du ventre est un pilier de la culture égyptienne, aussi populaire que les pyramides. Certains font remonter la danse orientale au temps des pharaons, elle a été découverte par les Orientalistes au XIXe siècle. Elle a connu son apogée dans les années 1940 : la capitale égyptienne, haut-lieu de la pensée libre, était alors la ville des arts et des plaisirs.

Mais depuis que le régime du général Sissi fait souffler un vent de puritanisme religieux sur le pays, la danse orientale est sous contrôle. L’étincelant costume deux pièces rehaussé de pierres et de paillettes flattant les courbes féminines est scruté par les censeurs du régime, les déhanchés langoureux soigneusement évalués pour éviter d’être taxés d’indécence. Les danseuses sont traquées et rhabillées. La transformation est à la hauteur du caractère sulfureux de ce métier : en Égypte, les danseuses du ventre passent pour des femmes de petite vertu, pauvres et peu éduquées. Ces artistes traditionnelles sont de moins en moins nombreuses et même les stars du genre tombent sous le coup de la censure. Au Caire, les cabarets ferment les uns après les autres. Mais dans les quartiers pauvres, pour préserver la paix sociale, les autorités ferment les yeux sur les spectacles, moins exigeants, qui animent les mariages.

Disponible jusqu’au 18 Septembre 2022

#Égypte #Danse orientale #ARTE

Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1

Suivez-nous sur les réseaux !
Facebook : http://www.facebook.com/artetv
Twitter : http://www.twitter.com/artefr
Instagram : https://www.instagram.com/artefr

Découvrez plus de documentaires en streaming sur tv-direct.tv plus de 500 reportages et documentaires en replay tv.